dirty dancing, abigail breslin, danse lascive
Téléchargements:

Danse lascive… vraiment?

JF prend une pause des couches et du bébé pour regarder le remake télévisé de « Danse Lascive » (Dirty Dancing) et vous offrir ses impressions. Un court épisode (30 minutes), sans montage, où JF, seul au micro, compare l’original au nouveau téléfilm.

Et il se rend compte assez rapidement que cette danse n’est pas si lascive que ça…

Body-shaming?

Abigail Breslin est la vedette de cette nouvelle version de Dirty Dancing, dans laquelle elle interprète Frances « Baby » Houseman, aux côtés de Colt Prattes qui joue Johnny Castle. Ce dernier a été immortalisé en 1987 par le suave Patrick Swayze.

En lisant les critiques de ce nouveau film, JF a eu l’impression que ces dernières étaient teintées de « body-shaming » à l’encontre de Breslin qui, disons-le, n’a pas un physique que l’on associe typiquement aux films de danse. Mais JF applaudit le casting de Breslin dans ce film.

La version 2017 reprend le scénario du film original, le pimente de petits détails supplémentaires (et probablement superflus pour beaucoup de gens), et gonfle le tout jusqu’à une durée de 3 heures (avec publicités).

La réalisation reprend certains plans de l’original (sans grande originalité), et les scénaristes ont l’audace d’ajouter un prologue et un épilogue, ce dernier nous offrant un aperçu de la vie des personnages post-1963. Bonne idée ou non? JF vous en parle…

Votre soutien

Si vous appréciez nos épisodes, nous vous invitons à nous soutenir en faisant vos achats sur Amazon via les liens sur notre site web (et dans ce texte). Vous pouvez également donner le montant de votre choix via Paypal, ou encore vous joindre à nos Patreons.

Un gros merci pour votre présence continue. Partagez nos épisodes, parlez de nous à votre entourage, et continuez d’être le public le plus génial qui soit.

Steven et Sylvain seront de retour très bientôt avec l’épisode #88: « The Terminator » (1984) vs « Abraxas, Guardian of the Universe » (1990).

Laisser un commentaire
Partagez cet épisode
  • Previous Post

  • Next Post

Le bras de fer des films © 2016